Mais de quel droit?

Au nom de quelle idéologie ou de quelle religion aujourd’hui une vie peut être enlevée?

Tristesse et indignation alors qu’un professeur a payé de sa vie le fait d’exercer son métier, essayant d’inculquer à notre jeunesse les valeurs de notre République, la laïcité la liberté d’expression et le sens des mots liberté et respect ! Respecter c’est écouter, admettre la différence, constructive et bénéfique.

Monsieur PATY est mort de la façon la plus violente et la plus barbare qui soit, victime de l’intolérable fanatisme islamique qui gangrène notre beau pays. Ce pays dans lequel nous souhaitons tous vivre à l’abri de combats haineux et lâches.

Les rassemblements et les hommages ne suffisent plus… La colère a été dite,  les larmes versées…. Il est dorénavant plus que jamais urgent de combattre de manière implacable ces ignobles assassins et leur idéologie de haine.  

Soutien total aux enseignants dans leur difficile mission : la culture, le développement de l’esprit critique de nos enfants et l’enseignement de la tolérance dès leur plus jeune âge, permettront à notre jeunesse de vivre ensemble et d’accepter la différence.  

En hommage à la mémoire de Samuel PATY, et parce que notre République est en deuil, les drapeaux de notre village seront mis en berne jusqu’aux obsèques de ce professeur.

Françoise BERNARD

%d blogueurs aiment cette page :